Transformez vos difficultés en opportunités !

Pour n’importe quelle personne monter sur scène pour improviser sans avoir de ligne directrice génère de la peur. Faire face à l’inconnu est une situation difficile car la personne ne sait pas si elle a les ressources suffisantes pour réussir le défi. Un processus similaire à celui-ci se produit quand une personne a un entretien, une présentation ou encore un oral.

Résultat : Elle passe plus de temps à juger ses actions et à voir les éléments négatifs avant, pendant et après l’événement. Elle limite ainsi sa propre capacité à exploiter son plein potentiel.

Par un travail avec l’improvisation théâtrale, l’individu peut modifier sa perception pour voir la scène et son partenaire comme des opportunités de jeu, plutôt que des freins et un danger

Comment cela se fait-il ?

Sur scène, les apprenants passent beaucoup de temps à chercher la bonneréponse quand ils improvisent. Ils ont le symptôme de chercher à être intéressants (1) ou originaux (2). C’est la raison pour laquelle ils sont en difficulté, cette perception les limite et crée beaucoup de stress ! Par conséquent, ils sont déconnectés de l’interaction avec l’environnement (personnes, objet, espaces…) parce qu’ils réfléchissent, analysent et évaluent leurs choix.

Nous leur expliquons qu’une histoire en improvisation théâtrale se forme par une série de propositions qu’elles soient physique ou verbale à son partenaire.

– S’asseoir sur une chaise (physique)
– Chercher un objet dans leur poche (physique)
– Dire : « J’ai récupéré des livres à la bibliothèque » (verbal)
– Se racler la gorge (verbal)

Quelles opportunités vous offrent le contexte dans lequel vous êtes ?

Tous ces éléments sont des opportunités de jeu pour co-construire une histoire avec son partenaire. Quand nous redéfinissons les propositions comme des « offres » (le langage est un élément puissant de changement), ils voient désormais leur partenaire comme un cadeau.

« Les mots sont à la fois des moteurs et des freins pour l’action car ils sont porteurs d’émotions (…) ils permettent tout aussi bien d’ouvrir que de fermer des issues, de mener à la solution que d’en détourner » Françoise Kourilsky

Ils conscientisent qu’il y a beaucoup d’opportunités pour interagir avec au lieu de se questionner, de réfléchir et de manquer des informations pendant la scène.

En somme, mes apprenants ont à la fois changé de perception et sont connectés au moment présent durant la scène.

Que pouvons-nous apprendre de cet exemple ?

Mes clients s’enferment parfois dans une vision négative à cause des enjeux d’un contexte. Elle suscite peur et stress, ce qui les déconnecte des facteurs positifs de la situation qu’ils peuvent utiliser à leur avantage avant, pendant et après l’événement.

Recadrer le regard d’autrui pour lui faire voir des opportunités contextuelles lui ouvre un nouveau champ d’actions. Mes clients gagnent en pouvoir d’action pour agir sur leur environnement.

– Illustration avec le cas de Sophie*

Sophie ressentaient de la peur et un léger malaise pendant les réunions avec ses collègues. Elle n’osait pas prendre la parole quand elle voulait s’exprimer sur un sujet et évitait de montrer son travail, à moins que cela lui soit demandé. Sa peur de l’exclusion l’empêchait d’agir, elle anticipait un résultat négatif. Elle préférait ne pas prendre de risque pour rester dans une situation confortable et connue.

Par ce travail basé sur l’improvisation théâtrale, sa perception s’est modifiée petit à petit, elle a appris à voir son environnement de travail plus positivement.

Elle a pris conscience de plusieurs éléments.

– Cette situation est une opportunité d’apprentissage.
– Son avis a de la valeur, il peut faire une différence.
– Elle peut valoriser les offres de ses collègues et donner son opinion en même temps.
– Elle peut s’appuyer sur le soutien de certains collègue pour s’exprimer.

Si Sophie est parvenue de plus en plus à s’exprimer au fil du temps, c’est parce qu’elle a pratiqué des concepts fondamentaux en d’improvisation théâtrale : accepter les offres de ses partenaires, les rendre meilleures, amplifier ce qui fonctionne.

Conclusion

De mon expérience de coach et formateur en improvisateur théâtrale, il y a souvent plus d’opportunité dans une situation donnée pour mes clients qu’ils ne le croient. Vous aussi, faites un changement de perspective et observez les facteurs contextuels positifs et exploitez-les !

1 & 2 : La peur de l’inconnu leur dicte qu’ils doivent « faire » quelque chose au lieu d’ « être » sur scène.

*Bien évidemment, le nom a été changé pour cause d’anonymat.

By |2019-01-18T10:43:45+01:00janvier 17th, 2019|Regard Positif|0 Comments

About the Author:

Fondateur de Sautez!, la branche professionnelle de la compagnie d'improvisation théâtrale Olistik, Cyril accompagne les individus et les entreprises dans leur problématiques relationnelles, émotionnelles et créatives par le biais de l'improvisation théâtrale. Une prise de parole efficace peut changer nos interlocuteurs.

Leave A Comment